2006-02-09

Et si ma classe se poursuivait dans le monde virtuel... Conseils pour animer un forum de discussion

© 2005, Nadine Huard.

Avec la présence, la disponibilité et la promotion de plus en plus accrues des technologies de l’information et des communications (TIC) dans les cégeps, l’enseignant que vous êtes ou que vous serez peut avoir le désir d’intégrer quelques-unes de ces technologies à son enseignement. Il est vrai que plusieurs alternatives s’offrent à vous et qu’une réflexion s’impose quant aux choix que vous souhaitez faire. Pour ma part, je me suis intéressée au forum de discussion. Cet outil permet à tous les étudiants ainsi qu’à l’enseignant de communiquer et d’échanger sur des thèmes spécifiques à n’importe quel moment de la journée et de diffuser simultanément leurs messages à toutes les personnes inscrites. En résumé, c’est un canal de communication qui fonctionne en tout temps. Il s’agit là, à mon avis, d’un avantage important tant au niveau pédagogique qu’au niveau de la relation maître-élèves. Y a-t-il d’autres avantages, me demanderez-vous? Et bien oui! Les forums de discussion permettent aux étudiants :

  • d’obtenir du support continuellement de leur enseignant mais également de leurs pairs ce qui, par ricochet, valorise l’entraide et la collaboration entre eux (Touvet, 2004) ;
  • de développer leur esprit critique et leurs habiletés à communiquer (Commission « français et Informatique », 2001 ; Communautique)
  • d’acquérir de nouvelles connaissances, de transmettre leur savoir ou bien de valider leur compréhension d’une notion.

Pour ce qui est de ce dernier aspect, Allaire et Hamel (année inconnue) mentionnent que l’utilisation d’un forum de discussion s’intègre aux théories constructivistes, courant qui est préconisé actuellement en éducation. Selon eux : " les apprenants sont encouragés à établir des liens entre les multiples informations auxquelles ils sont exposés afin de forger leur propre compréhension. " En fait, les forums jouent un rôle dans le processus d’apprentissage des étudiants en les amenant à construire eux-mêmes leurs connaissances.

À présent, si vous croyez à cette formule et que vous décidez de l’intégrer à votre cours, faut-il encore savoir comment vous y prendre pour la mettre en place efficacement. Un des ingrédients primordiaux à la réussite d’un forum de discussion est l’animation (Allaire & Hamel ; Langevin, 2003). Aussi bien vous le dire tout de suite, il n’existe pas de mode d’emploi détaillé que vous pouvez suivre à la lettre et qui garantit le succès de votre forum. Toutefois, il y a des aspects que vous pouvez prendre en compte, des trucs que vous pouvez utiliser et qui peuvent rendre votre expérience beaucoup plus agréable et positive. Je vous propose donc de partager avec vous, dans les quelques lignes qui vont suivre, le fruit de mes recherches. Vous constaterez à la lecture de mon article que ce dernier est divisé en trois parties distinctes. Celles-ci représentent en fait les trois étapes par lesquelles vous devrez passer lorsque vous animerez un forum de discussion. Bonne lecture!

Première étape : On se prépare!

Avant même d’entreprendre un forum de discussion, vous devez préparer le terrain. Tout d’abord, explorez ce qui s’offre à vous. Allez expérimenter le forum que vous proposerez à vos étudiants. De cette façon, vous le connaîtrez et serez davantage en mesure de l’expliquer et d’apporter votre aide aux étudiants lorsqu’ils en auront besoin. Une des premières choses que vous aurez à faire auprès d’eux sera de leur démontrer en quoi consiste un forum, à quoi cet outil peut leur servir. Il est important que vous donniez du sens à cette manière de procéder pour que les étudiants en voient l’utilité et qu’ils y participent (Allaire & Hamel). Sachez de quoi vous parlez et soyez convaincu : le message risque de mieux passer ainsi. D’autre part, certains de vos étudiants seront dès le départ à l’aise avec le forum de discussion et à l’inverse, d’autres seront inquiets et inexpérimentés. Vous deviendrez alors pour eux un guide. Vous aurez à répondre efficacement à leurs difficultés et, pour y parvenir, il vous faut maîtriser la technique. Cependant, une solution de rechange s’offre à vous pour diminuer les embûches vécues par les étudiants. Procédez à une séance d’initiation où ils pourront jouer avec le forum de discussion et ses diverses composantes en votre présence virtuelle. De cette manière, vous vous assurez que tout le monde possède les connaissances de base et, les craintes risquent ainsi de s’estomper. Dites-vous que : " L’inconnu fait peur !".

C’est bien beau d’avoir apprivoiser l’outil et d’en avoir fait part à vos étudiants, mais votre forum doit avoir un contenu. Quel sujet voulez-vous que les étudiants abordent? Vous devez être capable de répondre à cette question et ce, le plus précisément possible. Le thème de votre forum doit être clair et bien défini, sinon les discussions risquent de s’éparpiller et rien de constructif ne sortira de cette expérience (Communautique ; Allaire & Hamel ; Langevin, 2001 & 2003). Vous ne voulez pas que vos étudiants fassent du " blabla ", mais plutôt qu’ils apprennent quelque chose. Ils doivent donc connaître le sujet et bien le comprendre. De plus, si vous souhaitez une participation de leur part, il importe que le sujet suscite chez eux un certain intérêt.

Pour rendre votre forum de discussion dynamique et pour éviter qu’il stagne ou qu’il ne démarre pas, préparez-vous une liste de questions qui permettra en cas de besoin de relancer la discussion ou de la réorienter vers un aspect que vous désirez que les étudiants discutent (Communautique). Vous pouvez aussi rechercher de la documentation sur le sujet et la distribuer aux étudiants. Une mise en garde est toutefois de mise : les documents que vous remettez doivent susciter l’intérêt et le questionnement des étudiants, mais surtout pas traiter le sujet dans sa totalité. Il faut laisser de la place à l’expression des connaissances et de la compréhension de vos étudiants. Dans un même ordre d’idées, vous pouvez aussi élaborer un plan de match, c’est-à-dire structurer le déroulement de votre forum en le divisant en parties et en décidant le temps que vous consacrerez à chacune d’elles. Lorsque vous ferez cet exercice, n’oubliez pas qu’une discussion virtuelle se déroule plus lentement que dans la réalité (Communautique). Donc, tenez compte de cet aspect dans votre répartition du temps. De plus, cette structuration du forum ne doit pas être coulée dans le béton. Elle est là pour vous guider et pour soutenir l’activité. Il est possible que les étudiants amènent des points de vu auxquels vous n’aviez pas pensé, tout en respectant le contenu et en étant pertinents par rapport au thème. Alors, faites preuve d’ouverture!

Il ne me reste plus qu’à vous parler d’une dernière chose concernant la préparation : les règles de fonctionnement. Vous devez réfléchir aux règles que vous voulez appliquer durant le forum. Ces dernières peuvent avoir autant trait au respect entre les participants qu’à la longueur et à la calligraphie des messages. Pour vous aider, je tiens à vous mentionner qu’il existe déjà dans l’environnement virtuel un code d’éthique implicite qui s’appelle la " nétiquette " (Commission « Français et Informatique », 2001 ; Communautique ; Langevin, 2003). Vous pouvez consulter le site suivant pour en savoir davantage à ce sujet : http://www.sri.ucl.ac.be/SRI/rfc1855.fr.html

Il va de soi que les règles que vous déterminez doivent être énoncées clairement à vos étudiants et que vous devez vous assurer qu’elles sont bien comprises de tous si vous voulez qu’elles soient appliquées.

AIDE-MÉMOIRE : Étape 1
Voici une liste de questions auxquelles vous devriez être en mesure de répondre avant d’animer un forum de discussion :

  • Qu’est-ce qu’un forum?
  • À quoi sert un forum?
  • Est-ce que je maîtrise bien la technique?
  • Quel est le sujet de mon forum?
  • Est-ce que ma liste de questions et mon plan de match sont faits?
  • Quelles sont mes règles de fonctionnement?

Deuxième étape : On passe à l’action!

Bon! À présent que la table est mise, il est temps de vous jeter à l’eau et d’animer votre forum de discussion. Votre première action devrait être d’envoyer aux étudiants un premier message dans lequel vous leur souhaitez la bienvenue et où vous leur rappelez le sujet de la discussion. Vous pouvez également en profiter pour leur redire brièvement les règles de fonctionnement (Allaire & Hamel). En agissant ainsi, vous venez de donner le coup de départ à votre forum.

Lors des premiers balbutiements, il est fort probable que vous ayez la tâche d’engager, d’alimenter la discussion afin de briser la glace. Vous devez faire preuve de leadership en démontrant votre support aux étudiants et en les amenant vers la collaboration (Allaire & Hamel). Concrètement, encouragez les interactions en sollicitant les moins bavards et en félicitant les bons coups (ces interventions peuvent se faire via le forum mais aussi en privé) ; donnez du « feedback » sur ce qui se dit, cela permettra de maintenir la discussion. En fait, votre objectif principal à cette étape-ci est de créer un climat qui favorise les échanges. Un lieu où vos étudiants prennent plaisir à aller et où ils se sentent respectés. Ça doit devenir un lieu de travail positif! (Communautique ; Langevin, 2003)

Tout au long de votre forum de discussion, vous devez être alerte, à l’écoute, sensible. Il faut que vous soyez capable d’analyser comment cela se passe. Questionnez-vous sur la participation des étudiants, car lorsqu’elle augmentera, cela aura un impact sur la vôtre. Je vous explique. Plus les étudiants participeront au forum, plus les échanges entre eux augmenteront, plus les vôtres devraient diminuer. En fait, vous demeurez présent mais vous intervenez moins fréquemment (Allaire & Hamel). Vous devenez davantage un observateur qui s’assure du bon fonctionnement du forum. Vous vous assurez que les règles sont respectées et que les discussions tournent autour du sujet à l’étude. Si tout se déroule bien, votre rôle consistera à synthétiser les échanges, à vous assurer que les questions pertinentes lancées par les étudiants trouvent réponses et, parfois, à relancer la discussion en ajoutant des questionnements. Il est important que les questions que vous soulevez soient ouvertes (James & Rykert, 2002 ; Langevin, 2001). Elles doivent donner la possibilité aux étudiants d’échanger et non pas simplement de se positionner pour ou contre votre affirmation. Dans une optique pédagogique, dites-vous que vous ne voulez pas simplement connaître les opinions de chacun sur le sujet, mais que vous voulez voir ce qu’ils ont compris, comment ils l’ont compris et où sont leurs interrogations. Vous pouvez donc leur demander d’étayer leurs argumentations avec des faits, en amenant des exemples concrets de ce qu’ils avancent ou en faisant référence aux lectures qu’ils ont faites.

AIDE-MÉMOIRE : Étape 2

  • Envoi d’un message de bienvenue
  • Attitudes à adopter : leadership / observation / questions ouvertes
  • Objectif poursuivi : Créer un climat propice aux apprentissages

Troisième étape : on fait le bilan de notre expérience!

Après avoir vécu une expérience comme l’est l’animation d’un forum de discussion, il est intéressant de prendre quelques instants pour se questionner.

  • Qu’est-ce que j’ai appris?
  • Qu’est-ce que les étudiants ont appris?
  • Est-ce qu’une suite serait possible? (sujets connexes qui pourraient être exploités)
  • Le choix du sujet était-il adéquat? Suscitait-il l’intérêt des étudiants?
  • Ai-je réussi à créer un climat propice aux échanges?
  • Quels sont les facteurs qui ont eu un impact positif ou négatif sur la participation des étudiants?


Dans un premier temps, cette réflexion peut se faire seul. Par contre, il peut être intéressant d’aller chercher les perceptions des étudiants à ce propos puisqu’ils ont été partie prenante de cette activité. Leurs commentaires vous aideront certainement à faire un tour plus complet de la question. Ce qui importe, c’est que vous laissiez ressortir vos forces et vos limites comme animateur. Voyez ce bilan comme une occasion pour établir quelles sont les améliorations à apporter lors d’un prochain forum et quels sont les points à conserver, ceux qui ont bien réussi (Allaire & Hamel ; Communautique). On ne devient pas un as du premier coup! Généralement, c’est avec de la pratique qu’on s’améliore et que l’on devient bon!

Par ailleurs, je pense qu’il peut être bénéfique d’utiliser les ressources de votre milieu. Vérifiez auprès de vos collègues, il y en a peut-être qui sont déjà à l’aise avec cette technologie et qui se ferait un plaisir de vous aider dans vos premières expérimentations. Avoir quelqu’un à qui se référer en cas de pépins, cela peut être fort utile. Vous aussi vous êtes en apprentissage.

Conclusion

Un forum de discussion peut être un outil fort intéressant et stimulant autant pour l’enseignant que pour les étudiants. Il peut représenter une façon différente d’apprendre et d’enseigner. À vous de voir si vous avez le goût de vivre cette expérience. Si c’est le cas, lancez-vous et animez un forum de discussion! Il vous suffit de suivre les trois étapes suivantes : 1) la préparation, 2) le déroulement et enfin, 3) le bilan. Après avoir rédigé cet article, j’ai la ferme impression que la première étape (la préparation) est la plus ardue, mais en même temps la plus cruciale. Elle regroupe plusieurs éléments qui constitueront les bases de votre forum. Alors, ne la négligez pas!
Pour ce qui est de l’animation en tant que telle, je pense qu’il s’agit là de conseils pratiques que vous pouvez mettre facilement en application et qui peuvent vous aider dans cette tâche. Cependant, je suis d’avis que votre forum doit vous ressembler et prendre votre couleur. C’est une formule pédagogique parmi d’autres, alors amusez-vous et adaptez-là à votre personnalité et à vos étudiants. Il faut simplement que vous en fassiez quelque chose de constructif! C’est là toute la complexité de la chose.
Et si votre classe se poursuivait dans le monde virtuel…

Bibliographie

Allaire, S., Hamel, C. (année inconnue). Guide d’animation d’un forum de discussion. [consulté le 18 mars 2005] à l’adresse http://www.tact.fse.ulaval.ca/fr/html/outils/animation_forum/index.htm

Commission « Français et Informatique ». (2001). L’utilisation pédagogique des forums privés. [consulté le 19 mars 2005] à l’adresse http://users.skinet.be/ameurant/francinfo/pedagoforum/exemples.html

Communautique (année inconnue). Place à la discussion! Un guide pour la mise en place de forums électroniques à l’intention des groupes communautaires. [consulté le 19 mars 2005] à l’adresse http://communautique.qc.ca/formation/manuel/discuss.html

James, M., Rykert, L. (2002). Du bureau à l’espace. Comment utiliser efficacement les listes électroniques. [consulté le 18 mars 2005] à l’adresse http://web.idrc.ca/fr/ev-9369-201-1-DO_TOPIC.html

Kuypers, J-P. (1995). Les règles de la nétiquette. [consulté le 25 mars 2005] à l’adresse http://www.sri.ucl.ac.be.SRI/rfc1855.fr.html

Langevin, É. (2001). Animation de petits groupes de travail sur Internet. [consulté le 19 mars 2005] à l’adresse http://www.globenet.org/horizon-local/perso/guideanim.html

Langevin, É. (2003). Animer une liste de discussion. [consulté le 19 mars 2005] à l’adresse http://www.espacemetis.org/fichespratiques/400

Lestang, P. (année inconnue). Modération, animation,...Quelques pistes pour une liste de discussion réussie. [consulté le 19 mars 2005] à l’adresse http://plestang.free.fr/mail2.htm

Touvet, D. (2004). Explication des différents usages pédagogiques de l’utilisation d’un forum. [consulté le 18 mars 2005] à l’adresse http://nte.unifr.ch/article.php3?id_article=262

0 Comments:

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home